15-11-2016_20-55-22

Destinataire : Yato Hozumi
Expéditeur : Natsuko Awa
Sujet : Re : Petit coucou


Coucou mon Yato. Je suis heureuse de voir que tu aies rencontré une jolie blondinette. À voir ton e-mail, tu as eu le coup de foudre pour cette fille. J'aimerai biens en savoir un peu plus à son sujet. Quant à moi, ce matin, je commence à t'écrire via mon téléphone parce que je n'ai pas le temps d'aller à la bibliothèque. Je sais ça te fait de belles jambes de sportif mais pour le moment j'ai pas grand-chose qui se passe dans ma vie.

15-11-2016_20-55-54

 

Bon, j'avoue qu'y a quand même quelque petite chose à dire. Je m'améliore en cuisine. Maintenant, j'arrive à faire le petit-déjeuner sans me couper un doigt, c'est un miracle non.

15-11-2016_20-56-45

 

Et mes plats n'ont plus la couleur, l'odeur et ni le goût de jus de chaussette. Bon, j'ai toujours la petite peur quand je mène ma première cuillère à la bouche, mais après je crie victoire dans ma tête.

15-11-2016_20-59-13

 

Ah, je ne t'ai pas dit. Je travaille le soir donc la journée, je profite pour faire des récoltes et je profite aussi pour passer du bon temps dehors pour faire des rencontres. Et j'ai rencontré un homme qui me défie aux échecs. Ça fait du bien de parler à quelqu'un, car encore une fois, je me sens seul dans cette ville.

15-11-2016_21-00-06

 

Je ne sais pas si les hommes viennent me voir parce que j'ai sorti la mini-jupe, mais aujourd'hui au parc, je me fais beaucoup accoster même quand je suis accompagné. Le point négatif, je n'attire que les vieux et les riches, tout le contraire de mon genre d'homme quoi.

15-11-2016_21-02-36

 

Ne me gronde pas mon petit Yato, mais il suffit que tu sois loin de moi pour me motiver à faire du sport. Bon, j'avoue que le fait d'avoir la télévision gratuite m'aide beaucoup a me motiver lol. Je fais du sport et j'apprends quelque petite astuce pour la cuisine, au moins la salle de sport est utile.

15-11-2016_21-04-22

 

Mais mon apprentissage pour la cuisine fut interrompu.


Don : Joli corps la nouvelle aux cheveux de feu.
Nastuko : Heu ... C'est à moi que vous parlez?
Don : Oui à qui d'autre ? 
Natsuko : Bah, je ne sais pas.
Don : Vous voulez un petit cours particulier? 
Natsuko : Quel dommage, j'allais monter prendre une douche.
Don : Je peux venir vous frotter le dos si vous voulez. 
Natsuko : Non, merci, je suis assez souple pour me le frotter moi-même. 


Un peu gêné, je suis descendu du tapis de course puis je suis monté prendre ma douche laissant Don au milieu de la salle.

15-11-2016_21-05-26

 

Mais il m'a stoppé dans mon élan.


Don : Alors comme ça vous êtes souple. Ça m’intéresse.
Natsuko : Vous êtes un vrai pervers.
Don : Oui, c'est-ce qu'on raconte. Mais j'aime juste les jolies filles.
Natsuko : Et moi, j'aime les hommes sérieux. Excusez-moi, je dois aller me doucher.

15-11-2016_21-07-39

 

Une fois douché et prête à partir Don revient à la charge.


Don : Dites-moi jolie rouquine. 
Natsuko : Oui ? 
Don : Accepteriez-vous de boire un verre avec moi ? 
Natsuko : Je ne pense pas que cela soit une bonne idée. 
Don : Une femme résistante. J'aime ça. En tout cas, vous avez vraiment de longues et jolies jambes.
Natsuko : Heu ... 
Don : Dans un moment comme celui-là, on dit merci.
Natsuko : Alors merci. Je suis désolé, mais il faut que je rentre, je commence le travail dans quelques heures. 
Don : Alors travaillez bien jolie fille. 
Natsuko : Merci. 


Enfin, j'ai pu me dépatouiller de ce monsieur muscle. Bon, je dois avouer qu'il a le corps parfait, mais il est un homme à femmes et je ne veux pas de ça.

15-11-2016_21-10-37

 

Tu sais mon Yato, je suis toujours aussi amoureuse de la nature qu'avant. Tu te souvien de nos ballades dans les parcs ? On restait des heures allongées dans l'herbe à regarder le ciel et imaginé notre vie plus tard. Bref, pour me rapprocher de nos souvenirs, j'aime faire la petite cueillette de fleur dans mon quartier. Un moment qui me rapproche de toi qui es pourtant si loin.  

15-11-2016_21-14-45

 

Le soir quand je rentre du travail, j'aime regarder le paysage qui se trouve devant ma maison, je voulais te faire partager cette magnifique vue comme toi, tu n'as que le désert.

15-11-2016_21-16-19

Tien, tu me dis que les gens son bizarre par chez-toi. Voici un exemple par chez-moi. Un matin, je faisais ma vaisselle et voilà qu'une voisine vient chez moi avec un grand sourire. Elle vient, elle vérifie si mon lit est bien fait et finit par regarder ce qu'il y a dans ma poubelle sans oublier l'inspection de la vaisselle propre. Et encore plus bizarre, elle frappe à la porte de ma salle de bains et demande une autorisation pour utiliser mes toilettes. Tu parles, elle est resté enfermée 20 minutes a inspecté pour voir comment la bête de foire vie et surtout si je suis propre. Non mais je te l'ai viré vite fait celle-là.

15-11-2016_21-17-14

 

Après avoir foutu dehors cette peau de vache avec ma façon de penser en remerciement de sa généreuse visite. Puis je me remets à mon entraînement de violon et bah comme tu peux le voir, je ne suis pas encore au top.

defi

 

Ce soir-là au travail, mon interprétation a séduit le public, tu ne peux pas t'imaginer à quel point j'étais heureuse. Bon, il y a un crétin qui a commencé à vouloir me défier et je n'ai pas su m'arrêter et j'ai accepté le défi. Malheureusement, je n'ai pas réussi à lui faire face et limite, je me suis pris des peaux de banane en pleine face.

15-11-2016_21-24-02

 

J'avais envie de partager ma honte avec toi mon Yato, regarde un peu la tenue de travail qu'on m'impose, on dirait une paysanne.

15-11-2016_21-26-56

Tien voilà un autre voisin curieux qui vient voir ma façon de vivre. Je t'assure-je n'en peu plus. Il faut absolument que je construise ma maison. Et heureusement pour moi les économies grimpent en flèche avec mes récoltes plus mon salaire.

15-11-2016_21-32-12

 

Enfin voilà ma routine, boulot, ménage, repas, entraînement et dodo sans oublier mes récoltes et les visites des voisins trop curieux. Celui-ci là, je l'ai invité à parler avec ma porte de toilette, il peut toujours attendre pour que je l'autorise à visiter ma salle de bains.

15-11-2016_21-33-28

 

Ce soir-là, j'ai été coupé dans mon entraînement par un appel inattendu. Don le coureur de jupons m'invite à une soirée privée en pleine nature. Aller, je me laisse tenter de sortir un peu ne me ferait pas de mal. 


Don : Bonsoir ! 
Natsuko : Bonsoir, comment avez-vous eu mon numéro ? 
Don : avec quelque connaissance, j'ai réussi à avoir votre numéro.
Natsuko : Bon, que puis-je pour vous ? 
Don : J'aimerais vous inviter à une fête privée.
Natsuko : Chez vous et dans votre lit ? Dis-je en soupirant.
Don : Non même si cela ne me dérangeait pas. C'est une soirée en pleine nature et je me suis dit que ça vous ferez du bien.
Natsuko : Humm .
Don : Allez, dit oui !
Natsuko : D'accord.
Don : Super, je vous envoie un taxi, il sera là dans 10 minutes.
Natsuko : D'accord, merci a tout a l'heure alors.

15-11-2016_21-33-56

 

Tout juste arriver que je vois Don dansé comme une fille avec un bâton mal placé. J'avoue que ça m'a bien fait rire même si lui n'apprécier pas vraiment. Il voulait tellement être là pour mon arrivé qu'il a dû se retenir d'aller au petit coin. Le pauvre.

15-11-2016_21-36-44

 

Nous avons passé un long moment à danser quand Don m'a proposé d'aller nous isoler un moment. Pourquoi pas. Il a pris ma main pour m'inviter à regarder les étoiles. J'avais oublié qu'il m'avait parlé de son côté romantique, mais ça doit être qu'un moyen pour mieux me mettre dans son lit.

15-11-2016_21-37-57

 

Puis nous avons rejoint la fête. Enfin, nous avons pris le temps de faire plus ample connaissance. On dirait que cette simple sortie se transforme en presque rencard.


Don : J'aimerais vraiment qu'on se revoie dans une ambiance un peu plus tranquille.
Natsuko : Écoute Don, je ne veux pas être une des filles que tu vas glisser sous tes couettes. J'ai des projets dans ma vie et avoir des relations d'un soir ne m’intéresse vraiment pas.
Don : Heu ... Ok, restons ami alors et sortons en tout amitié.
Natsuko : alors d'accord.

15-11-2016_21-39-37

 

On a fini par retourner sur la piste de danser et on a remué nos popotins jusqu'au petit matin.

15-11-2016_21-43-51

 

Nous nous sommes dit au revoir devant un taxi.


Natsuko : Merci pour cette nuit de folie.
Don : ce n'est pas mes folies habituelles, mais j'ai vraiment apprécié cette sortie avec toi. 
Il m'enlace pour me dire au revoir et nous nous séparons en prenant chacun un taxi différent.

15-11-2016_21-45-05

 

En rentrant, je me suis fait un petit-déjeuner les yeux fermés. Pas pour la facilité à préparer un truc a manger, mais parce que je suis épuisé, d'ailleurs, je ne sais même pas comment j'ai fait pour me préparer à manger.

15-11-2016_21-51-25

 

Ah, ma première douloureuse à payer, 455 simflouz. Aie ! 


Natsuko : Dit moi la statue flippante, la prochaine fois essaie de faire peur au facteur ça me fera des économies. Dis-je en râlant pour le montant de la facture alors que je n'ai même pas de toit au-dessus de la tête.

15-11-2016_22-01-39

 

Deux semaines, plus tard, devine qui vient me rendre visite, mon monsieur muscle coureur de jupons. 


Natsuko : Don, mais qu'est-ce que tu fais là ? 
Don : Salut beauté, j'ai entendu dire que tu avais agrandi ta maison.
Natsuko : Oui, j'ai enfin un toit pour me protéger et pour avoir un peu d'intimité. Tu veux entrer. 
Don : Oui, avec plaisir.

15-11-2016_22-02-45

 

Natsuko : Est-ce que je peux te proposer quelque chose à boire ? 
Don : Non, je ne resterai pas longtemps. J'ai des cours de sport à donner à la salle. 
Natsuko : Tu es venu pour une raison particulière. 
Don : Ouia vrai dire deux raisons.
Natsuko : Je t'écoute ! 
DonPour commencer, j'avais envie de te voir et pour la 2e raison, je voulais relancer une invitation à sortir avec moi.
Natsuko : Don, je t'en ai déjà parlé. Je ne veux pas d'une relation d'un soir.
Don : Laisse-moi une chance d'essayer autre chose qu'une conquête d'un soir. S'il te plaît, accepte.
Natsuko : Heu ... Juste pour voir alors, ne t'attend pas à ce que je vienne chez toi pour une partie de galipette.
Don : Promis aucune arrière-pensée. Je t'invite au restaurant lundi prochain ça te va. 
Natsuko : D'accord.
Don : Super, alors je vais devoir partir, mais j'ai hâte de te voir lundi.
Natsuko : alors a lundi. Travail bien.


Don est parti le sourire aux lèvres. Pour te dire toute la vérité mon Yato, je ne sais pas trop quoi né penser, j'aimerai biens que tu sois là pour me donner tes impressions d'homme.

15-11-2016_22-08-18

Et pour terminer les nouvelles, je prends du temps pour aller à la bibliothèque depuis quelques jours parce que je dois étudier quelque petite chose pour mon travail. Une promotion me pend au nez et plus vite, je l'aurais plu vite, je pourrai m'acheter mon propre ordinateur pour pouvoir prendre plus de temps pour t'écrire.

15-11-2016_22-09-25

 

Voilà pour les nouvelles de mon côté ! Conclusion, j'ai des voisins complètement fou et un coureur de jupons qui me plaît, mais qui me laisse perplexe. Et toi, alors, raconte-moi tout. Je veux savoir si tu t'es décidé à inviter cette jolie blonde. Je veux des détails, je suis disponible pour en parler ... Désolé, j'étais obligé de te taquiner avec cette phrase culte. Bisous mon Yato. En attente de ton prochain e-mail. 

                                                           Signée ta douce Natsuko.

bouton-jaune-envoyer