26-11-2016_21-41-39

Destinataire: Yato Hozumi
Expéditeur: Natsuko Awa
Sujet: Ma vie changement.

Coucou mon Yato , je suis vraiment, vraiment mais alors vraiment heureuse pour toi et Candy. Enfin, vous avez franchi le pas et vous voilà tous les deux heureux l'un avec l'autre. Je ne t'ai jamais vu aussi épanoui et cela suffit à mon bonheur. J'espère devenir très bientôt tata et j'espère aussi pouvoir rencontrer tes enfants. Je voulais aussi te dire que je me sens profondément désoler que Candy pensait qu'il se passait quelque chose entre nous . J'avoue que notre relation peut porter à confusion, mais rassure là pour moi, tu es mon frere, mon meilleur ami et tu fais partie de ma vie.
Moi comme tu peux le vois-je suis toujours en mode super maman, non, je ne me lance pas des fleurs justes s'occuper de jumeaux et une tache fatigante. Quand un commencer à pleurer l'autre si met aussi, à croire qu'ils se décident a me faire tourner en bourrique histoire de divertir leur vie de bébé au visage d'ange.

 26-11-2016_21-47-12

 J'ai repris le travail quelque jour après  la naissance des jumeaux et depuis ce jour-là ma vie et sur-chargé.  Par contre, ma dernière promotion m'a permis d'avoir de meilleur horaires, ce qui m'arrange,  je finis a 20h00 et je peux donc Profiter de mes garçons. 

26-11-2016_21-49-00

 J'ai deux nouveautés à t'annoncer aujourd'hui, pour commencer, je ne sais pas si tu as remarque, mais j'ai changé de coupe de cheveux.  J'ai voulu couper un peu histoire de changer.  Après Tout, je suis une maman maintenant.  Tu aimes ? Puis la 2e nouveauté, j'ai essayé de cuisiner des boulettes à l'italienne.  Bon, elles sont très bonnes mais par contre, je pense que niveau taille j'ai un peu exagéré. Au moins après cet méga boulette, tu n'as en plus faim. 

 

26-11-2016_21-57-46

 Ah, en fait, je te ai dit deux nouveautés, mais non, il y en a trois.  Les garcons grandissent vite et il faut qu'ils aient leur propre chambre  maintenant.  Et bah voilà, j'ai fait venir une entreprise qui m'a monté la nouvelle chambre en 1 semaine.  Bon, je ne ai pas encore les meubles, Mais j'ai un peu de temps devant moi.

26-11-2016_22-01-18

 Yato , tu as vu m'a tête?  Quand je me suis rendu compte de la tête désespérer que je tire, j'ai pense à notre enfance.  Quand j'étais triste, tu faisais exactement la même tête quand je étais inconsolable.  Je m'excuse de t'avoir donner autant d'inquiétude, je comprends  maintenant que je suis moi-même désespérer à  ne pas savoir pourquoi mes fils pleurent même après avoir bu leur biberon et un popotin au sec.

26-11-2016_22-04-48

Je suis en congé et j'ai besoin de prendre l'air.  Je suis allé dans un café très mignon avec peu de monde. J'ai besoin de ne pas être embete par le bruit.  J'ai besoin de calme, car se n'est pas à la maison que je peux profité du silence, les garçons ne font pas dans la dentelle.

26-11-2016_22-06-21

 Je me suis installé en terrasse parcé qu'il n'y avait personne et je voulais sentir la chaleur du soleil et la petite brise d'été sur ma peau.  Ça fait un peu fleurer bleu tout ça, se qui me fait sourire toute seule .  On dirait une folle. Se moment de solitude me laisse le temps de penser à tante Liliane, elle me manque beaucoup, d'ailleurs tu as des nouvelles?

26-11-2016_22-08-11

Mais j'ai Étais vite interrompu Dans mes rêveries.


Don: Tu es belle quand tu  souris .
Natsuko: Don, qu'est-ce que tu  fais   ? 
Don: Je suis venu faire les boutiques et je te ai vu ici, toute seule avec un beau sourire. Je ne ai pas pu m'empêcher de venir te voir. Je peux m'asseoir?
Natsuko:  Bien Sûr .


Il s'installe à ma table. Il n'est pas comme d'habitude. Mais je ne veux pas me laisser Avoir Cette Fois-ci.

26-11-2016_22-09-52

Natsuko : Qu'est-ce que je en peux faire pour toi?
Don : Rien, je suis venu pour te voir. Prendre de tes nouvelles et prendre des nouvelles des garçons.
Natsuko : Les garcons vont bien, ils grandissent vite et ils perdent pas une chance de me faire tourner en bourrique
Don: Si tu que Besoin d'aide.
Natsuko : Non, ça ira, je ne veux pas t'imposer des responsabilités.
Don: Arrête, s'il te plaît !
Natsuko : Arrêter quoi ?
Don: Quand tu m'as annonce que tu me etais enceinte, je n'étais pas de prêt, et je ne pense pas l'etre encore aujourd'hui. Mais j'ai envie de faire partie de Vos vies.

 26-11-2016_22-10-09

Je n'ai pas pu m'empêcher de sourire à sa déclaration. J'ai rêvé qu'il me dise ça, mais j'aurais aimé qu'il me le dise quand je lui ai annonce ma grossesse. Tu penses que je suis Capricieuse Yato ?


Natsuko : Don, j'aurais aimé que tu me dises ça quand je te ai dit que je étais enceinte . À la place de ça, tu me as diminué et tu m'as fait mal. Je étais attire par toi et j'ai ete idiote d'avoir cru que tu changerais. Mais aujourd'hui notre rapprochement est plus par obligation qu'autre chose et je l'ai bien compris. Depuis ce jour-là, j'ai décidé que je ne t 'imposerais rien.
Don: Laisse moi me racheter.
Natsuko : Et après ?

Je suis reste sans voix. Je ne sais pas s'il est vraiment sincère avec moi et je t'avoue que j'ai peur. Je ne suis plus toute seule, j'ai mes fils et je ne peux pas faire n'importer quoi.

26-11-2016_22-10-49

Je ne lui ai pas répondu à sa déclaration parce qu"a dire vrai, je ne sais pas quoi lui répondre. Je tien toujours à lui, mais la raison me retient. Je me suis levé pour lui faire comprendre que j'allais partir.


Don: Attend ! Se il te plaît, laisse-moi ma chance.
Natsuko : Don, si je te laisse une chance. Mais je ne veux pas mettre les sentiments de mes fils en danger. Je ne veux pas qu'ils souffrent parce-que leurs parents ne s'entendre pas.
Don: Je ne veux pas etre juste ton ami, je veux être ton amant Natsuko .
Natsuko : Je te laisse une chance d'entrée dans nos vies, mais c'est la dernière.
Don: Je ne la gâcherai pas promis. Je peux passer te voir demain soir.
Natsuko : Oui .
Don: Alors à demain.
Natsuko : A demain.

Nous Avons pris des chemins différent, mais moi, je suis parti la tête remplié d'inquiétude et de question.

26-11-2016_22-26-48

Mon  Yato  adoré, je te mets au défi de savoir qui est  Itsuki  et qui est  Kaito  ... Kaito  à la veste marron et  Itsuki  la veste noir.  Je te rassure, j'ai du mal moi aussi, il se ressemble Tellement.  Bon, tu me diras se sont des jumeaux hein.  Tu as vu comme ils ont l'air sérieux mes petits chatons, on dirait nous quand nous étions petit. 

26-11-2016_22-27-45

Et moi, je ne ai pas beaucoup changer.  Je suis une maman comblée, Mais je vis toujours seule avec mes garçons.  Avec Don, on se voit régulierement, mais il ne se  décide pas à sauter le pas.  Je ne m'attend pas à se qu'il me demande en mariage, mais au moins qu'on vive ensemble.  Oui parce que depuis notre discussion  au café, nous nous fréquentons régulierement, il y'a quelque bisous et câlins mais rien de fou et cela ne suffi pas a faire mon bonheur avec un homme.  Tu sais que je te suis quelqu'un de très tactile et que j'aimerais avoir une famille heureuse avec le papa, la maman et les enfants.  Je sais, j'ai vraiment des rêves de petites filles parfois.

26-11-2016_22-33-14

Mais j'oublie mes moments de remise en question.  J'ai un petit rituel avec les garçons.  Le soir quand je vais leur dire  bonne  nuit, je leur raconte une histoire.  Et même quand ils sont à moitié endormis, ils arrivent à rigoler de mes histoires. Je leur raconte notre enfance, nos fous rires et nos bêtises, crois-moi, ils rigolent bien.  Je leur parle souvent de toi, et je leur ai dit qui tu étais pour moi.  Ils m'ont demandé s'ils allaient te rencontré un jour.  Que veux-tu que je réponde à une question ou moi-même, je ne connais pas la response.  Après ma petite histoire du soir, un bisou et j'éteins la lumière et je les laisse divaguer au pays des rêves.

26-11-2016_22-35-01

Mais très vite, j'ai appris les inconvénients d'avoir des enfants à la maison.


3h du matin:

Itsuki : MAMAN ! MAMAN
Natsuko : Humm .
Itsuki : MAMAN il y a un monstre sous mon lit !
Natsuko : Hein !
Itsuki : Viens vite voire maman!

J'ai ressenti la peur d'Itsuki et il m'a fait mal au cœur. J'avais oublié qu'étant enfant, qu'on pouvait imaginer des choses a ce point, il est donc de mon devoir de maman de le rassurer.

Natsuko : Maman va préparer un remède spécial que tante Liliane préparait pour ton oncle Yato et moi.
Istuki : Fait vite maman, j'ai peur.
Natsuko : Voilà mon pshit pshit de poussière d'étoiles.
Istuki : Heu ... Maman, tu me prends pour nul, ton pshit ne va rien faire au monstre.
Natsuko : Tu es sur de toi?
Istuki : Pfff ... Dit-il de mauvaise humeur.


Apres avoir vaporisent les lits de mes garçons, je les rassures et au lit. Et heureusement, ils se sont rendormis sans difficulté et le reste de la nuit était paisible.

26-11-2016_22-37-41

Le lendemain matin nous étions dimanche, et le dimanche c'était  pancake avec tante Liliane, et j'en garde un bon souvenir. Alors j'ai décidé de mettre  se souvenir en une tradition familiale. Rien qu'a cette pensé je sourie toute seule dans ma cuisine. Je ferme les yeux et je sens l'odeur de notre enfance et je nous revois nous  reuni tous  les trois devant notre petit-déjeuner. 

26-11-2016_22-38-43

Et me voilà a réalisé le premier petit-déjeuner du dimanche spécial tradition avec mes fils.

Natsuko : Vous savez maman adorait manger les pancakes le dimanche matin avec tante Liliane et tonton Yato.
Istuki : Vous mangiez ça tous les dimanches?
Natsuko : Oui mon cœur.
Kaito : Maman !
Nastuko : Oui mon cœur ?
Kaito : Ils sont ou ton papa et ta maman à toi?

Yato, à ce moment, je ne savais pas quoi répondre. Comment expliquer à mes petits garçons pourquoi je n'ai pas de papa et de maman comme tout le monde.

Natsuko : Je pense que vous êtes assez grand pour savoir. Mes parents m'ont abandonné quand je suis née. Ils ne voulaient pas d'enfants et ils ont su trop tard que j'étais dans le ventre de ma maman. ( Tu ne peux pas savoir à quel point ce mot m'a écorché la bouche, mais je ne veux pas que mes enfants ressentent mon dégoût pour cette femme qui m'a porter pendant 9 mois).
Kaito : Mais, une maman peut ne pas aimer ses enfants?
Natsuko : Il y a des gens qui ne sont pas faits pour avoir des enfants. Et mes parents ne sont pas des gens qui méritaient pas d'en avoir.
Itsuki : Mais tu as dû être triste sans papa et sans maman.

Mes deux garçons avaient des têtes toutes déprimées à l'idée que je sois malheureuse sans parents.

Natsuko : Vous savez, mes vrais parents ne se sont pas occupés de moi, je ne les connais même pas. Mais j'ai eu une maman, c'était tante Liliane.
Itsuki : Et tonton Yato et le fils de tante Liliane ?
Natsuko : Votre oncle Yato à lui aussi vécu dans le foyer de tante Liliane. Elle ne nous a pas portés dans son ventre, mais elle nous a aimés comme si nous étions ses enfants de sang. Et tonton Yato et maman, on grandit heureux.

Après leur avoir expliqué en gros notre malheureuse vie, mes enfants furent rassurés de savoir que tu été la comme un frère qui protéger sa petite soeur et que tante Liliane qui a était comme une mère pour nous. Ils sont bien matures pour leur âge et je suis très fière d'eux.

26-11-2016_22-39-56

 Après le petit-déjeuner et le nettoyage, je me retrouve à jouer les plombiers. Juste avant le travail en plus, super non ?

26-11-2016_22-40-28

Je venais tout juste de partir pour le travail que Don décide de venir passer du temps avec ses fils. Oui, quand je travaille et qu'ils ne sont pas à l'école parce que nous sommes le week-end, Don vient pour s'occuper d'eux histoire de ne pas trop les laisser livré eux-mêmes trop longtemps.

26-11-2016_22-41-20

Don : Les garçons, je dois vous demandez quelque chose.
Itsuki et Kaito : Oui papa ?
Don : Je vais inviter votre maman à manger au restaurant ou nous sommes aller a notre premier rendez-vous pour lui demander quelque chose de très important.
Istuki : Et qu'est-ce qu'on doit faire ? 
Don : Je veux savoir si vous me donnez la permission. Vous êtes tous les deux les hommes de la vie de votre maman et je ne ferais rien si vous n'êtes pas d'accord.
Kaito : Et qu'est-ce que tu veux demander à maman ? 
Don : Alors ...

Don explique son plan à ses fils. Après plusieurs minutes à leur parler, Don reçoit un appel de la salle de sport. Il explique à ses fils qu'il doit aller voir son patron, mais qu'il revient vite les voir et qu'il attend leur réponse suite à cette conversation.

26-11-2016_22-44-13

 Les garçons, une fois seul se serrent dans les bras l'un de l'autre manifestement d'accord sur la réponse à donner à leur père. Ils ont aussi promis à leur papa de ne rien dire et de mener le plan comme des petits détectives.

26-11-2016_22-44-56

Ils ont passé le reste de leur dimanche à parler de la surprise et à pêcher. Ils profitent du soleil avant de rentrée et regarder la télé, car demain, il y a école donc ils ne rentrent pas tard.

26-11-2016_22-52-33

 Nous voilà au lundi matin, les garçons se réveillent tranquillement pour prendre leur petit-déjeuner avant de prendre le bus pour l'école. Nous avons maintenant bien pris le rythme et les habitudes d'une petite routine familiale.

26-11-2016_23-02-27

Et moi comme je commence le travail qu'à 14h, je me colle au ménage et je suis bonne à payer les factures aussi. Je prends le temps de faire, mais récole, car ça paye de mieux en mieux. Enfin, je pense que je ne t'apprends rien à ce sujet.

26-11-2016_23-10-19

Ce soir-là Don est venu nous voir. Il m'a demandé s'il pouvait coucher les garçons et passer un peu de temps avec eux avant qu'ils dorment. Bien entendu, j'ai dit oui, mais je dois t'avouer que rester la assise dans le canapé m'a rendu triste. Bah oui, j'ai mes habitudes avec mes petits hommes maintenant. Don revient tout sourire. 

Don : Natsuko.
Natsuko : Oui ? 
Don : Est ce que tu serais d'accord pour un petit rendez-vous rien que tous les deux à ton prochain jour de congé. 
Natsuko : Oui mais les garçons ? 
Don : Je vais appeler leur nounou pour rester avec eux pour la soirée.
Natsuko : Tu es sûr. 
Don : Ce sont mes fils aussi, je ne veux pas les abandonner tout seul ici pour une soirée. Fais-moi confiance.
Natsuko : Alors d'accord. 

On est resté la à discuter de tout est de rien, il m'a pris dans ses bras et nous avons regardé un film jusqu'à 00h00.

Natsuko : Il est tard, est-ce que tu veux rester dormir ici ? 
Don : Tu me le propose pour de vrai. 
Natsuko : Non, c'était par pure politesse ! Idiot. Dis-je avec le sourire.
Don : J'accepte la proposition alors.
Natsuko : Par contre, il ne se passera rien entre nous. 
Don : Ne t'inquiète pas pour ça. 

Après ça, nous sommes allé nous brosser les dents et nous sommes allé nous coucher dans mon lit.

26-11-2016_23-11-34

 Promis Yato, nous sommes resté sages. La dernière fois que j'ai perdu toute maturité avec lui, je me suis retrouvé enceinte et je ne ferai pas deux fois la même erreur tant que je ne suis pas sûr de lui. Je ne peux pas te dire si nous sommes un couple ou non mais depuis quelques jours, il est plus attentionné avec moi et j'apprécie vraiment. Enfin voilà pour ma misérable petite vie. J'ai hâte d'avoir de vos nouvelles et de savoir comment votre relation avance. Je t'embrasse mon Yato, tu me manques énormément.

 
PS : J'ai décidé de parler de toi et du legacy à Don. Enfin si tout se passe bien lors de notre prochain rendez-vous. La suite aux prochains épisodes.

bouton-jaune-envoyer