08-12-2016_21-32-53

 

Destinataire : Yato Hozumi
Expéditeur : Natsuko Awa
Sujet : une nouvelle étape ... 


Coucou mon Yato, je te souhaite tout le bonheur du monde avec ta femme et ta fille. Toutes mes félicitations. Je te vois heureux comme jamais j'en suis très heureuse. Ta fille est vraiment trop belle, j'ai hâte d'avoir de nouvelles photos. Je comprends pour le fait que je ne suis pas marraine, je ne pourrais certainement pas assumer d'où je suis. 
Pour moi a la maison les choses se passe bien, nous avons toutes nos petites habitudes. Ma grossesse me fatigue beaucoup et les garçons essaient de faire en sorte que je me repose au maximum. Don sort pour les récoltes et profite pour être un peu seul. Il m'aime et ne regrette pas les décisions qu'il a prises pour notre future, mais il a quand même une réticence à s’engager ce qui le rend un peu irritable par moments. Dans ses moments-là, je le laisse respiré et je lui donnant toute confiance même si j'ai toujours la petite angoisse qui me rappelle qui il était. Je vais me marier avec lui et avoir notre 3e enfant donc je lui donne ma confiance.

08-12-2016_21-34-37

 Et quand Don sort respiré, je profite de mes fils quand je rentre du travail. En général Don les a fait manger donc je les aide un peu au devoir tout en profitent de mon repas. Au moins, je passe un moment avec eux avant l'heure du coucher. La semaine, je ne les vois pas beaucoup, mais le week-end, j'en profite à fond.

08-12-2016_21-37-19

 Je pense que tu vis les mêmes difficultés que moi, la plomberie est vraiment en carton. Donc je ne perds pas la main, je répare aussi tôt, car dans cette maison la salle de bains est aussi visitée que le centre commercial du coin.

08-12-2016_21-39-26

 22h00 mes petits anges sont couchés. Don n'est pas encore rentré, mais moi, je ne tiens plus debout alors je suis allé me coucher.

08-12-2016_21-40-24

 Il a pris son temps ce soir-là, il a fait une grosse récolte et a pris le temps de penser à l'avenir sans pression. Enfin, c'est-ce que je pensais ... Tu comprendras plus tard.

08-12-2016_21-43-03

 Malheureusement pour moi tout juste coucher, j'ai dû courir le marathon pour trouver les toilettes. Les nausées ne me lâchent pas depuis que je suis enceinte ça devient épuisant. Désolé pour les détails.

08-12-2016_21-43-47

 D'ailleurs, je devrais acheter des actions chez Colgate vu le nombre de tubes que je passe depuis le début de ma grossesse.

08-12-2016_21-47-57

 Nous sommes samedi matin, et nous profitons que les garçons n'aient pas école pour prendre un petit-déjeuner ensemble. J'en ai profité pour annoncer à mes hommes que je suis en congé maternité donc je vais pouvoir profiter de mes fils et je vais m'occuper de ma maison. Don est rassuré de me savoir au calme et les garçons sont contents parce qu'ils vont avoir leur maman pour eux. J'ai aussi annoncé à Kaito et Itsuki que je les emmène dans un parc aujourd'hui, et ce soir Don nous rejoint au festival de l'amour. Une journée familiale, j'aime beaucoup cette idée.

08-12-2016_21-50-31

 Comme nous allons partir en début d'après-midi, j'ai préparé quelques réserves dans le frigo. Petit-déjeuner plus dîné, je prends les devants parce que bientôt, je vais accoucher et je ne veux pas que mes fils n'aient rien à manger si je suis à l'hôpital. Oui, mon Yato, je suis toujours aussi organisé dans ma vie, un vrai toquer comme quand nous étions jeunes.

08-12-2016_21-55-32

 Je ne sais pas si tu reconnais les lieux mon Yato, mais au cas où je vais t'éclaircir. J'ai emmené les garçons dans notre parc, je leur ai raconté nos souvenirs et les partis que nous avons fait ici. Et avec mes histoires, ils ont commencé à jouer et moi, je suis resté là à les observer. Ils sont vraiment adorables mes fils.

08-12-2016_21-56-18

 Je me suis mise à toucher mon ventre et à regarder avec amour mes fils et en même temps, j'étais plongé dans la nostalgie de notre enfance. Mais bébé commence à bouger, j'ai un peu faim donc je sors de mes souvenirs pour aller à la terrasse juste à côté. Là où on avait l'habitude de prendre nos goûters quand nous avions de l'argent de poche.

08-12-2016_21-57-00

 Natsuko : Bonjour madame, je voudrais.....

La vieille dame : Excusez-moi, mais, vous êtes la petite Natsuko?
Natsuko : Oui ! 
La vieille dame : Je suis la dame qui vous vendez vos petits goûters à toi et le petit Yato ! 
Natsuko : Oh, je ne vous avais pas reconnu. 
La vieille dame : Je vois que vous attendez un heureux événement.
Natsuko : Oui, il est pour bientôt ce bébé.
La vieille dame : C'est votre premier? 
Natsuko : Non, mon 3e, j'ai eu des jumeaux. Ils jouent sur le terrain.
La vieille dame : Je suis très heureuse de voir une petite de l'orphelinat réussi sa vie. Tien je t'offre cette petite douceur. Prend biens soin de toi petite Natsuko.
Natsuo : Merci beaucoup madame. Passer une bonne journée.

08-12-2016_21-58-43

 Après une petite douceur, je suis retourné voir mes fils qui jouer aux apprentis pirates de l'océan perdus. Ils étaient accompagnés d'une petite-fille toute belle, et du coup, j'ai eu envie de me joindre à eux. Je me suis transformé en baleine maudite qui les attaque. Tous les trois se sont liés pour faire la plus grosse attaque de bulle et je me suis avoué vaincu. Et oui, mon Yato, la baleine a échoué.

08-12-2016_22-00-03

 J'ai eu un petit coup de fatigue et les garçons eux, bah, ils sont encore pleins d’énergie. Alors je leur ai parlé de ton mariage et je leur ai proposé d'aller voir le parc, ils étaient tout contents. Une fois sur place, ils ont commencé à se balader et moi, je me suis installé au lieu de cérémonie. Je me suis assise derrière mon piano et je vous ai imaginez vous marier pendant que je pianotait une mélodie. J'ai eu l'impression d'y être. Enfin l'heure défile et bientôt Don va rentrer du travail. Nous sommes vite rentrés à la maison pour nous changer avant d'aller au festival.

08-12-2016_22-05-07

 Après avoir fait un premier tour du festival, Don arrive enfin. Je le retrouve à côté de l'arche en fleure.


Don : Natsuko, vous avez passé une bonne journée? 
Natsuko : Oui, j'ai plongé les garçons dans mon enfance, je pense qu'ils se sont bien amusés. 
Don : Parfait, tu es magnifique ce soir.
Natsuko : Merci, toi aussi, tu es tout beau.
Don : Natsuko chérie.
Natsuko : Oui ? 
Don : Je sais que ce n'est pas le mariage de rêve avec la belle robe et tous les invités, mais... Est-ce que tu accepterais de te marier avec moi là tout de suite ? 
Natsuko : Que ... 
Don :Si tu ne veux pas, je comprendrai.
Natsuko : Bien sûr que je le veux. Mon meilleur ami est le seul que j'aurais aimé avoir à nos côtés, mais ce n'est pas possible alors oui Don, je veux me marier avec toi ce soir.

08-12-2016_22-06-27

 Nous nous sommes réunis sous les yeux de nos fils avec un bébé qui bouge au son de la voix de ses frères, un grand moment d'émotion pour moi mon Yato.


Don : Natsuko, je sais que je ne suis pas l'homme ni le père parfait, mais j'ai très envie de devenir un homme respectable auprès d'une femme qui en est digne. Je veux être à tes côtés pour le reste de ma vie même si par moments, je suis terrifié par l'engagement. Natsuko acceptes-tu de devenir ma femme ?
Natsuko : Oui, je le veux. Don, je t'accepte comme tu es, je t'aime depuis le début même avec cette petite angoisse qui vit en moi, je veux passer le reste de ma vie dans tes bras. Tu veux bien devenir mon mari?
Don : Oui.

08-12-2016_22-07-42

 Nous nous sommes embrassés pour sceller notre pacte de mariage. Itsuki et Kaito ce son lever pour crier vive les mariés et les gens du festival nous, on lance des pétales de fleur suivis d'applaudissement. J'étais intimidée et heureuse à ce moment-là.

08-12-2016_22-07-56

 Et l'organisateur a envoyé un feu d'artifice pour fêter notre union. Ce n'était effectivement pas le mariage de princesse que toute petite fille rêve, mais pour moi, il était parfait. Je suis vraiment très heureuse.

08-12-2016_22-10-23

 Pour finir la journée, pas de restaurant, pas de banquet ni de gâteau. Rien n'était prévu, mais cela me convient. J'ai étais prise de vertige et de douleur dans le dos donc je suis parti m'allonger en rentrant, mes trois hommes eux se sont installés devant la console et passent une soirée entre hommes. Don a commandé des pizzas pour faire plaisir à ses fils et ça m'évite de cuisiner.

08-12-2016_22-11-03

 La livreuse frappa à la porte.


Don : Bonsoir.
La livreuse : Don, je ne savais pas que tu vivais ici.
Don : Heu ... On se connaît ? 
La livreuse : On a passé quelque nuit ensemble y a quelque temps en arrière.
Don : Désoler je ne me souviens pas. Je peux avoir ma pizza? 
La livreuse : Bien sûr. 
La livreuse passa ses doigts sur les mains de Don qui se sent gêné.
Don : Je suis désolé, mais je viens de me marier. Alors laissez-moi tranquille.
La livreuse : Aller, ça sera notre petit secret.

08-12-2016_22-11-18

Don tourne le dos et entre chez lui, mais avant il s'arrête et sans la regarder il dit.


Don : Tu peux faire tourner le mot à toutes les autres comme toi, je suis un homme marié et heureux avec 3 enfants. Vous ne m'intéressez plus.
Il claqua la porte et rejoint sa famille.

08-12-2016_22-13-09

 Je me suis levé pour rejoindre les hommes avant qu'ils mangent toute la pizza et nous avons fini ce jour de fête devant un film de famille.

08-12-2016_22-14-40

 Les enfants tombés de sommeil et sont allé se coucher. Je me suis levé pour rejoindre mon mari, ça fait drôle de dire ça. Donc je disais, je me suis installé à côté de mon mari et le regarde tendrement.


Natsuko : Don.
Don : Oui chérie . 
Natsuko : Merci.
Don : Pourquoi tu me remercies ? 
Natsuko : J'ai entendu ce que tu as dit à la livreuse de pizza. Et tu ne peux pas imaginer à quel point tu m'as rendu heureuse. 
Je me suis levé puis je suis retourné me coucher laissant Don sur les fesses.

08-12-2016_22-15-30

 Cette nuit là les garçons, on eut une nuit agitée et rempli de cauchemar. Je ne sais pas pourquoi, peut-être un peu trop de fatigue et d'émotion. Mes pauvres amours.

08-12-2016_22-16-51

 Je n'ai rien entendu, mais Don a tout de suite réagi, il est allé calmer ses fils et a discuté avec deux pendants plusieurs minutes. Puis ils se sont endormis plus calmement. Don, c'est assurer qu'ils soient tranquilles et bien endormis pour enfin retourner se coucher.

08-12-2016_22-17-54

 

Natsuko : *souffle* Ah *souffle* ou *souffle*
Don : Chérie, qu'est-ce que tu fais ? 
Natsuko : *souffle* le *souffle* bébé *souffle* arrive *souffle* 
Don : QUOI !

08-12-2016_22-18-07

 

Paniquer totale, il fait le lit tout en me disant !

 
Don : Alors, j'appelle la nounou pour les garçons ensuite valise et je t'emmène à l'hôpital ! Non, d'abord, je t'emmène à l'hôpital après j'appelle la nounou.

08-12-2016_22-18-21

 

Don :  est mon portable ? Où est la valise ? QUE DOIS-JE FAIRE ! 


Je dois t'avouer que même avec les contractions, je n'ai pas pu me retenir de rire.


Natsuko : Don, chéri calme-toi. Appel un taxi avec ton portable qui est dans le salon pendant ce temps, je prends la valise et j'envoie un sms d'alerte à la nounou d'accord ? 
Don : Oui, je me dépêche.


C'est vraiment amusant de voir un homme sous l'effet de la panique. Est-ce que tu étais pareil mon Yato ?

08-12-2016_22-19-44

Une fois à l'hôpital, Don était tendu comme une corde à linge. Il m'a suivi ne sachant pas vraiment quoi faire. Je suis allé signaler mon arrivée à l'accueil et la honte totale, j'ai perdu les eaux devant le bureau d'accueil. Je ne savais plus ou me mettre.

08-12-2016_22-21-10

 

Ok j'ai eu honte d'avoir perdu les eaux devant tout le monde, mais au moins le médecin m'a pris en charge tout de suite. Mais une fois en salle de travail.


Don : Aller chérie, on souffle. 1, 2 souffles, souffle ! Et 1,2 souffle, souffle.
Natsuko : Don, mon amour.
Don : Oui ma douce ? 
Natsuko : Si tu ne la fermes pas tout de suite, je vais te donner des raisons de souffler. 
Bon, ok je ne suis pas gentil mais la douleur parle pour moi. Le pauvre.

08-12-2016_22-22-07

 

Résultat, il a fermé sa bouche tout le long de l'accouchement, mais il n'a pas cessé de me tenir la main. Même si j'étais à la limite de lui casser un ou deux doigts. Il resta fixé avec des yeux tendres quand il voit enfin ce bébé qu'il a vu évoluer tout au long de la grossesse. Enfin, il peut voir son visage et il se laisse envahir par un sentiment d'amour qu'il n'a pas connu avec ses fils.

08-12-2016_22-22-47

 

Il est resté  à m'observer avec le bébé dans les bras, nous étions prêts à quitter l'hôpital pour présenter le nouveau venu dans la famille à Istuki et Kaito.

08-12-2016_22-25-03

 

Ah en fait mon Yato, je te présente ta petite-nièce Chiemi. Voilà pour les nouvelles dans ma petite famille. Embrasse ta fille pour moi et ta petite femme aussi. Je pense énormément à toi, gros bisous ta Natsuko.

bouton-jaune-envoyer