26-07-2017_16-47-53

 

Destinataire : Yato Hozumi

Expéditeur : Natsuko Awa

Sujet : Une date d'anniversaire.

 

Bonjour mon Yato, encore une fois, je suis désolé de voir que Candy n'est pas la femme qui te correspond. Je suis triste que tu sois autant amoureux d'elle, alors qu'elle ne mérite pas ton amour. Je suis désolé de te sortir cela aussi franchement mon Yato, mais, tu mérites une femme qui te rende heureux et avec qui fondé une famille unie chose que nous n'avons pas connu tous les deux. Tes filles sont vraiment superbes et je suis aussi attristé que Mariko souffre autant. Tu sais, je pense que ta fille a compris la situation. Un enfant encaisse beaucoup mieux que nous et elle voit ta souffrance. Je n'arrive pas non plus à comprendre comment Candy peut être aussi égoïste et abandonner ses propres enfants pour une carrière. J'ai abandonné la musique pour être prêt de mes enfants et pourtant, je vivais ma passion. Bref mon frère, je souhaite que votre vie soit belle.

Je pense que tu reconnais cet endroit, tu dois avoir le même festival par chez toi actuellement. Aujourd'hui, est un jour important pour moi, je fête mon anniversaire de mariage et pour l'occasion, j'ai décidé d'emmener mes enfants surtout la petite Chiemi qui n'a pas connu son père. Elle aime quand je lui raconte mes souvenirs avec Don. Je me suis donc dit que de fêter l'anniversaire de mariage avec mes enfants seraient une bonne idée pour avoir un bon souvenir de leur père.

 

26-07-2017_16-50-00

 

Tu vas me dire ' C'est quoi cette tête ? ' !! Bah, enfaîte-je ne suis pas contente parce qu'une blondasse vient squatter notre table en ce jour de fête et pourquoi en plus ... Draguer mon fils !! Non mais on est ou là !!!??? Je t'avoue que je prends les choses un peu mal, moi qui voulais passer un moment avec mes enfants pour nous souvenir de mon défunt mari.

26-07-2017_16-50-59

 

Je n'ai rien dit à cette jeune femme, et j'ai compris ce qui l'a attiré chez mon fils. Kaito a un air enfantin tellement craquant quand il essaie de manger avec les baguettes. Je me suis mordu les lèvres pour ne pas rire, mais il était tellement mignon. En tout cas, je suis sûr qu'il va toute les faire craquer avec son charme de petit garçon. Je pense que son père serait fier de son fils, moi en tout cas, je le suis. J'ai passé plusieurs minutes à les observer, la pauvre jeune femme tentait temps bien que mal à apprendre à Kaito à manger avec les baguettes.

26-07-2017_16-55-42

 

Comme je voulais que ce jour soit joyeux et remplie de souvenir, j'ai décidé d'aller au karaoké avec mes enfants.


Natsuko : Aller chanter les garçons.
Itsuki : Ca ne va pas non, on est connu en ville.
Kaito : Ouais, ça va casser tous les plans avec les filles de la ville.
Natsuko : Vous n'êtes vraiment pas joueur. Et toi Chiemi, tu veux venir chanter avec maman ?
Chiemi : Heu ...
Natsuko : Vous ne savez pas jouer les enfants. Aller, je me lance, regardez bien votre mère.
Et me voilà parti a chanté comme une casserole, en même temps, j'étais musicienne pas chanteuse.

26-07-2017_16-56-00

 

Les enfants ne savaient pas ou se mettre mais ils ont fini par se prêté au jeu et ils ont encourager leur pauvre mère. En tout cas, c'était vraiment une soirée à la limite de la perfection.

26-07-2017_17-01-09

 

Le week-end arrive vite et nous prenons le petit-déjeuner en famille. Je profite de chaque instant avec eux comme toujours. Nous sommes samedi et j'ai décidé de sortir tout le petit monde pour une séance de sport. Les garçons ont besoin de sortir de leur petit quotidien et Chiemi aussi. Quant à moi, j'ai besoin de perdre la brioche que j'ai prise avec les traitements que j'ai dû prendre. Ah oui, je ne t'ai pas dit. Je me suis fait enlever une petite tumeur qui était cancéreuse et j'étais sous traitement pour tuer les cellules du cancer. Aujourd'hui, je suis sous surveillance régulière pendant les 5 ans à venir pour s'assurer que je ne fasse pas de rechute. Donc j'ai décidé de profiter de la vie avec mes enfants.

26-07-2017_17-07-38

 

On a tout donné ce jour-là à la salle de sport. Toute notre énergie et notre sueur. Moi, je travaille pour perdre du poids.

26-07-2017_17-07-48

26-07-2017_17-07-56

Quant aux jumeaux, ils travaillent leur petit muscle. Ils ne font pas honneur en la carrure de leur père actuellement. lol

26-07-2017_17-08-06

 

Et Chiemi à voulu jouer au baskets pendant que nous ont essai d'améliorer le visuel.

26-07-2017_17-08-55

 

Je sais que devant ton écran, tu vas te moquer de moi, mais je t'assure mon Yato que je me suis mangé une boite mémorable en plein milieu de la salle de sport. J'ai voulu monter la difficulté et voilà que le tapis roule plus vite que mes jambes veulent courir. En bref et en image, une boite et une honte mémorable.

26-07-2017_17-15-16

 

Après l'effort le réconfort, oui, je suis devenue accro aux jeux vidéo. On se retrouve à faire des concours entre nous. Et tu sais quoi j'adore ça.

26-07-2017_17-16-41

 

Et après une petite compétition, on fait toujours le rapport de fin de jeu. Mes enfants m'expliquent comment améliorer mon jeu. Oui parce que bon, je joue avec eux, mais cela ne veut pas dire que je suis doué hein.

26-07-2017_17-18-19

 

Kaito décide de rejoindre son frère pour une partie de pêche donc je profite pour discuter avec ma fille. Je trouve que depuis quelques jours, elle change. Deviendrait-elle une femme ? Non, elle est trop jeune.


Natsuko : Chiemi chérie.
Chiemi : Oui maman !
Natsuko : J'ai remarqué depuis quelques jours tu t'énerves facilement et tu restes seule dans ton coin.
Chiemi : Ah bon !
Natsuko : Si tu as des problèmes tu sais que tu peux m'en parler.
Chiemi : Je n'ai aucun problème.
Natsuko : D'accord, mais essai de rester correct et de parler poliment même si quelque chose ne va pas. Tu approches de l'adolescence et ce n'est pas une période facile pour nous les filles.
Chiemi : D'accord.


Bon, j'ai parlé avec ma fille, mais je la trouve froide et distante avec moi. Mon Yato, je sens la crise d'ados arriver à grand pas. Les garçons, on était sage à son âge, j'ai bien peur de rentrer dans une nouvelle expérience de ma vie de maman.

26-07-2017_17-25-58

 

Tous juste discuter avec ma fille que là voilà a crier des vilains mots dans toute la maison.

Natsuko : Mademoiselle Chiemi Awa, peut-on savoir ce que ti viens de hurler dans la maison.
Chiemi : Rien ! Dit elle froidement avec un air de défi.
Natsuko : Ecoute moi bien, tu es la petite dernière de cette maison, mais ca ne te donne pas tous les droits. Je t'ai prévenu de rester poli dans cette maison. Si je viens à entendre de nouveau ce genre de grossièreté sous mon toit, tu vas apprendre comment je m'appelle. Suis-je claire ?
Chemi : Oui !
Natsiko : Maintenant tu vas ranger ta chambre et faire tes devoirs pour demain.
Chiemi : Oui maman.


Bon, je dois t'avouer mon Yato que de lui parler ainsi me brise le cœur. Je suis une maman cool et compréhensif, mais je ne peux pas la laisser tourner dans la vulgarité et la délinquance. Elle est mon héritière, la future challengeuse et je veux qu'elle soit bien élever pour pouvoir fondé sa famille plus tard.

26-07-2017_17-30-08

 

Le calme est revenu dans la maison tout le monde s'occupe dans son coin et moi, je profite du calme pour avancer dans mes peintures histoire que j'arrive à monter dans ma carrière. Bon, toutes mes toiles ne sont pas des œuvres d'art, mais faut bien débuter non ?

26-07-2017_17-33-11

 

Comme toujours dans chaque chapitre, je te fais profiter de mes exploits ménagers. Au cas où tu as besoin d'astuce pour récurer les toilettes.

26-07-2017_17-33-58

 

Il est tard, mais je dois aussi préparer le petit-déjeuner des enfants parce qu'ils m'ont dévalisé le frigo.

26-07-2017_17-36-07

 

Et la petite routine repart après un week-end familiale bien remplie. Les enfants déjeunent pendant que moi, je gratte quelques minutes de sommeil avant de partir travailler dans la galerie d'art. Les gens sont tellement chiant dans ce milieu que je me demande comment je fais pour garder ce travail. Bon enfaîte si je sais, on a besoin d'argent même si je ne gagne pas beaucoup pour le moment.

26-07-2017_17-40-11

 

Ce soir-là, mes fils ont invité un copain à passer du temps avec eux à la maison. Et je dois t'avouer qu'après cette scène, je n'aime pas beaucoup se jeune homme.


Le jeune homme : Dite les mecs, vous faites le mur ce soir ?
Kaito : Pourquoi ?
Le jeune homme : Y à une teuf chez Cécilia. Il y aura plein de meuf !
Itsuki : Humm ... Sans moi les mecs, j'ai du travail et je ne veux pas inquiéter maman.
Le jeune homme : Fait pas ton fils à maman, vient avec nous.
Itsuki : Non, vous faites ce que vous voulez moi je reste ici.
Le jeune homme : Et toi Kai, tu viens ?
Kaito : Humm ... Kaito hésite tout en regardant son frère et son pote, puis il se décide enfin.
Le jeune homme : Alors ?
Kaito : À qu'elle heure est la fête ?
Le jeune homme : 23h00, histoire que tout le monde puisse s'échapper de chez eux.
Kaito : Ok, je te retrouve sur place.
Le jeune homme : Trop cool mec. À ce soir ! On va se faire de la meuf mec. Dit-il fier de lui.

Leur copain quitte la maison et Itsuki attend de ne plus le voir pour se tourner face à son frère.


Itsuki : Tu es un idiot Kaito.
Kaito : Quoi, qu'est-ce que j'ai encore fait ?
Itsuki : Tu vas vraiment faire le mur ce soir et rendre maman folle d'inquiétude ?
Kaito : C'est bon je vais juste à une fête dans le quartier juste à côté.
Itsuki : Maman te le pardonnera pas si tu fais ça.
Kaito : On est jeune bordel. Papa est mort ce n'est pas pour autant qu'on doit être privé de tout.
Itsuki : Tu n'es qu'un pauvre nase.


Itsuki se lève et s'installe dehors sur un banc du quartier pour prendre l'air et terminer ses devoirs.

26-07-2017_17-40-35

 

Chiemi n'a pas voulu assister a la dispute de ses grands-frère, elle est partie dans sa chambre pour faire ses devoirs de son côté. Elle n'aime pas vraiment quand des copains de ses frères viennent à la maison en générale elle se fait toujours embêter par les garçons.

26-07-2017_17-44-30

 

Et ce soir, ils n'avaient pas que les devoirs écrit, mais il y avait aussi la pratique à rendre le lendemain. D'ailleurs, je trouve que les devoirs comme ça pour le lendemain est un peu abuser pour des enfants qui passent leur journée a travailler. Pour moi quand on rentre on a des leçons et devoir écrit mais pas de la chimie à faire à la maison.

26-07-2017_18-07-34

 

Tout juste rentré du travail, j'ai senti de la tension dans l'air. Je n'ai rien dit, j'observe puis je m'installe à la cuisine pour préparer le dîner du soir. Chiemi me tourne autour et je vois bien qu'elle veut me dire quelque chose, mais qu'elle n'ose pas.


Natsuko : Chérie, tu veux me parler de quelque chose ?
Chiemi : Humm ... Je vais me faire gronder si je dis quelque chose.
Natsuko : Dans cette maison on ne garde pas de secret. Tu peux tout me dire ma puce, je suis la pour te protéger.
Chiemi : Ok. Chiemi s'installe à côté de sa mère et dit a voix basse. Itsuki et Kaito se sont disputé quand leur copain est parti.
Natsuko : Ah bon, tu sais pourquoi ?
Chiemi : Je suis parti dans ma chambre quand ils ont commencer à parler tous les trois mais quand il est parti Itsuki a gronder Kaito.
Natsuko : Il a fait une bêtise ?
Chiemi : Je crois qu'il veut aller à une fête ce soir où il y aura plein de meuf. C'est quoi des meuf maman ?
Natsuko : Heumm ... Ca veut dire fille. Certains garçons parle de fille comme ça, mais ce n'est pas jolie de nous appeler ainsi. Une fille ou même un garçon on le respect et parle deux comme il faut. Je ne veux pas que tu parles comme ça. Lui dis-je gentiment pour lui expliquer que je trouvais ça vulgaire.

Chiemi : D'accord maman.
Natsuko : Ma chérie va prendre ta douche avant de manger d'accord.
Chiemi : Oui maman. Je t'aime.
Natsuko : Moi aussi ma puce.

26-07-2017_18-09-41

 

Nous nous sommes mis à table et je vais remettre les choses au clair pour mon petit Kaito.


Natsuko : Il faut que je vous parle.
ChiemiItsuki et Kaito me regardent avec de grands yeux.
Natsuko : Kaito, j'ai eu un appel du Lycée alors que j'étais en plein travail.
Kaito : Hein ?
Natsuko : Dois-je te résumer la réunion téléphonique ?
Kaito : ...
Natsuko : Alors, Kaito ne se concentre pas en classe et s'amuse à persécuter les plus faibles du lycée. Et pour couronner le tout, tu as séché en totalité 5h de cours. Et pour couronner le tout, tu as séché en totalité 5h de cours. Une explication pour tout ça peut-être ?
Kaito : Non.
Natsuko : Tu oublie l'usage de la console, de ton téléphone portable et tu dois rattraper tous les devoirs en retard. Il essaie de tricher à chaque contrôle ou donne ses propres notes à ses camarades.
Kaito : Quoi !!! Comment ?
Natsuko : Je suis ta mère et une maman sait toujours tout sache-le.
Kaito : Itsuki tu m'a balancer ? Dit-il en colère.
Itsuki : Je n'ai rien dit, mais peut importer comment maman l'a su je trouve ça pas plus mal.
Kaito : Traitre.
Natsuko : Stop. Dans cette maison, il y a des règles et on les respects. Vous vivez sous mon toit, je vous nourris, vous lave votre linge et achète diverse chose alors temps que cela durera vous respectez les règles point a la ligne.
Kaito : Pfff.
Natsuko : Un commentaire peut-être 

Kaito : Non c'est bon. Dit-il impolie.
Natsuko : Très bien, ChiemiItsuki quand vous aurez terminé vous laisser le nettoyage à votre frère.


Le repas se termine dans le silence et la bouderie pour certain. Je culpabilise d'avoir été aussi dure avec Kaito, mais encore une fois, je veux qu'ils soient bien élevé. Je veux que Don soit fier de ses enfants.

26-07-2017_18-11-25

 

Pendant que mon délinquant de fils fait ses corvées dans la cuisine, je vais rejoindre Itsuki et Chiemi dans la chambre de ma fille.


Natsuko : Est-ce que ça va Itsuki ?
Itsuki : Je ne comprend pas son comportement depuis plusieurs semaines.
Natsuko : Pourquoi est-ce que tu ne m'en as pas parlé ?
Itsuki : Je me suis dit que c'étaient des petites bêtises sans importance. Puis je crois que son pote l'influence beaucoup.
Natsuko : Je n'aime pas beaucoup ce garçon, tu le connais ?
Itsuki : Non pas vraiment, il traîne avec Kaito pas avec moi. Et ses conneries on commencer quand ils ont commencé à ce fréquenté.
Natsuko : Merci mon chéri. Vous restez la ?
Chiemi : Oui Istuki fait ses devoirs tranquilles et moi je fais des constructions.
Natsuko : Ok, soyez sage mes amour.

26-07-2017_18-11-56

 

Tout le monde est parti se coucher et Kaito lui a préféré s'isoler un moment. Il rattrape son travail en retard et s'éloigne de son frère et sa soeur, car il sait que l'un d'entre eux a balancé sa sortie de ce soir. Je lui ai fait appeler son copain pour lui dire qu'il ne pourrait pas venir à la fête puis je lui ai confisqué le téléphone comme promis. Il a l'air malheureux, mais il a besoin de discipline, je parlerai avec lui quand il se sera calmé. Tu vois mon Yato la vie n'es pas simple avec des ados. En même temps Kaito à toujours été le plus rebelle des deux, mais je ne m'attendais pas à ça ! L'absence d'un père doit jouer sur son attitude actuelle, je n'en sais rien.

26-07-2017_18-19-56

 

Sans m'en rendre compte un beau matin, je me lève et je réalise que nous sommes arriver à un grand jour sans l'avoir vu venir. Mes bébés, mes fils vont devenir adultes. Aujourd'hui, je prends un jour de congé pour m'occuper de leur passage à l'âge adulte.

26-07-2017_18-41-10

 

Itsuki est le premier à souffler ses bougies. Mon garçon à toujours était sage et proche de moi. Depuis la mort de son père, il cherche à me protéger moi son frère et sa petite sœur. Il se donne un lourd fardeau qu'il ne devrait pas porter. Joyeux anniversaire mon fils, ton père serait fier de toi de l'homme que tu es devenu. Je t'aime mon grand.

26-07-2017_18-42-00

 

Au tour de Kaito, mon bébé rebelle, un ados qui m'en a fait voir de toutes les couleurs et pourtant, je sais qu'il m'aime et tien beaucoup à sa famille. Ses années de Lycée on étaient dure pour lui le manque de son père lui a tourner la tête. Mais avec le soutien de son frère, sa sœur et moi, il a réussi à sortir de sa dépression et a repris le rythme de la vie. Aujourd'hui le voilà un homme à son tour. Joyeux anniversaire mon fils, je t'aime.

26-07-2017_18-57-43

 

Il me reste plus que mon héritière, mon dernier petit bébé. Innocence et insouciante. Mon rôle et de la protégée et de la mener sur le droit chemin comme j'ai fait avec ses frères. Nous avons tous les trois décidés d'être présent pour elle dans le futur à venir. La petite nouveauté de la dernière tchaté avec ses copains d'école, elle aussi elle grandie tellement. Mon Yato profite de chaque instant de tes filles. Elles deviendront des adultes en un battement de cils et voilà que la nouvelle génération prendra la relève.

26-07-2017_19-09-14

 

Depuis le passage à l'âge adulte des jumeaux, nous partageons un quotidien un peu différent que lorsqu'ils étaient ados. Les conversations sont plus calme et leur vie devient plus adulte. Kaito s'est lancé dans une carrière sportif comme son père et Itsuki lui dans la police. Ils ne veulent pas quitter la maison toute suite pour m'aider a gonflé le compte en banque pour que Chiemi puisse commencer sa vie de challengeuse tranquille. Bien entendu je n'ai encore rien dit a ma fille sur son futur, mais les garçons savent tout depuis qu'ils ont atteint la majorité.


Kaito : Maman, avec Itsuki et Chiemi on a quelque chose à te dire.
Natsuko : Heu ... Oui, vous me faites peur.
Itsuki : Non je te promets on a pas fait de bêtise.
Kaito : Bon, avec itsuki et Chiemi on est allé en ville et on t'a organisé une journée dans le nouveau spa ouvert en ville.

26-07-2017_19-09-53

 

Natsuko : Mais il ne fallait pas mes amours.
Kaito : Tu as toujours tout fait pour nous et maintenant que Itsuki et moi ont travail, on voulait te faire plaisir.
Itsuki : Oui surtout que nous avons pas toujours était facile à vivre, enfin surtout Kaito.
Kaito : Hey !!
Natsuko : Merci mes amours. Merci beaucoup.


Je n'ai pas pu retenir les petites larmes qui me brouiller les yeux. Je me suis levé et j'ai enlacé mes trois enfants dans mes bras. Ils sont adorables.

26-07-2017_19-11-37

 

Après ca, je n'ai pas eu le droit de mettre un pied dans la cuisine, mes 3 enfants on ranger et nettoyer pour moi. Nous nous sommes installées dans le salon puis on a regardé un film en famille. Je suis allé coucher ma petite princesse avant de finir mon e-mail. Je suis de nouveau une femme combler avec mes trois adorables enfants. Ma maladie et maîtrisé, il me reste plus qu'à vivre ma vie comme tout le monde. J'observe Chiemi et je vois ma vie défiler et je réalise que j'ai vraiment envie de te revoir mon frère de coeur. Je sais que tes deux dernières sont encore trop jeunes pour un tel trajet, mais quand elles auront grandi nous nous retrouverons.


                                                             Ta Natsuko et tes neveux et nièce qui t'adorent.